Maîtriser son stress en entrevue d’embauche 1/2 : Préparez-vous


Préparez  votre prochain entretien d’embauche

draisine musée Heidelberg

draisine sans pédale

L’enjeu peut vous faire perdre les pédales.

Le manque de préparation ou simplement le fait de prendre la parole dans ce qui ressemble à un interrogatoire de police vous paralyse.

Vous avez oublié tout ce que vous savez et vous craignez de répondre à côté des attentes du recruteur.

Voici quelques 8 conseils pour mieux maîtriser votre stress

1 Mettez noir sur blanc tout ce que vous savez

Sur vous-même :

  • votre carrière,
  • vos faiblesses et vos forces,
  • vos principales réalisations et les résultats obtenus,
  • la manière dont vous avez résolus des problèmes,
  • etc.

Sur ce que vous voulez et vos critères de sélections :

  • rémunération,
  • distance logement – travail,
  • horaires,
  • contenu du poste,
  • etc.

Sur l’entreprise :

  • sa santé financière,
  • son domaine d’activité et ses produits et services,
  • son actualité,
  • ses dirigeants et leur style de management,
  • le poste proposé,
  • l’ambiance au travail,
  • etc.

2 Anticipez les questions

Outre les questions traditionnelles, plus le poste est haut dans la hiérarchie, plus les questions seront difficiles.

Préparer les réponses à ces questions est un minimum.

Quant aux autres, elles seront une épreuve si vous manquez d’imagination, de répartie ou simplement si vous ignorez quoi répondre.
L’improvisation se prépare en s’entrainant, par exemple, un tirant un sujet au hasard parmi les articles de presse.

3. Simulez l’entrevue

Faites-vous aider pour simuler un entretien d’embauche et vous sentir plus à l’aise quand l’enjeu est nul en dehors de s’exercer à parler.

Habillez-vous comme si c’était vrai et tenez compte de tous vos mouvements, votre attitude.

Vous pouvez même vous enregistrer et regarder ce qui vous dérange avec le regard de votre partenaire de simulation.

4 Pitchez en 2 minutes

Écrivez votre pitch de présentation et apprenez-le par cœur.
De simples mots-clés sont insuffisants.

Vous devez parvenir à restituer votre présentation, d’une manière fluide et naturelle.

De cette façon, vous aurez gagné deux minutes pendant lesquelles votre stress aura diminué.

Les 4 conseils suivants concernent le déroulement proprement dit de l’interview de recrutement.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour préparer votre entretien d’embauche, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recrutement : Diminuer le stress du recruteur
Entretien d’embauche : importance du lieu
Trac : Conseils pour lutter contre

Comment s’habiller pour un entretien d’embauche
Parler anglais dans un entretien d’embauche : How goude is ior english ?
26 conseils tactiques pour votre recherche d’emploi

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Si vous pouvez le faire en 2 minutes, faites-le maintenant


Si vous pouvez le faire en 2 minutes, faites-le maintenant

maintenant en plusieurs languesIl est très facile de perdre du temps. Beaucoup plus que d’en gagner.

Dans une journée, il y a ce que l’on a prévu de faire et ce que l’on fait.

Comme nous sommes des êtres humains, nous vivons en communauté. Nous agissons en commun, notamment au travail et en famille.

Quel que soit son degré de sociabilité, nous sommes influencés par les autres et nous les influençons à notre tour. Ce qui est évoqué ici sont les interactions des uns envers les autres et non les influences d’opinion.

C’est ainsi que nous devons répondre aux sollicitations des autres, qu’ils s’appellent chef, collègue, collaborateurs, ou conjoint (e), enfant, voisin, par exemple, ou encore client, fournisseur, fonctionnaire.

Maintenant ou plus tard

Lorsque l’on est sollicité, que l’on sollicite, l’action est cours est interrompue ou vient de se terminer. Avant de commencer la suivante, il faut s’imaginer le temps qu’elle va prendre.

Lorsque l’action à mener est rapide, en moins de 2 minutes, alors exécutez-la. Inutile d’attendre, de la repousser à plus tard.

En effet, reprendre ou démarrer une activité, c’est recommencer à se mettre au courant de ce qu’il y a à faire.
« Se remettre dans le bain » implique de passer moins de 2 minutes à se remémorer ce qu’il y a à faire.

Alors pourquoi perdre ces précieuses minutes ?

Autre conséquence d’une action rapide : Plus besoin de la planifier à nouveau. Terminée l’action, place à l’action suivante.

Évidemment, il peut y avoir une suite à l’action menée. Peu importe le moment où elle est exécutée, elle aura la même suite à donner.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Quelques bonnes résolutions à partir de maintenant
IST : La prévention contre les infections sexuellement transmissibles
Pour bien parler : respirez correctement

Chômage, argent et restrictions
Productivité : Utilisez un code couleur pour vos tâches
BYOD ou AVEC : Définition et limites

Autres Organisation:

Récapitulatif 17 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :