Origine et Prévention des risques sur un site industriel


Origine et prévention des risques sur un site industriel

Les risques domestiques sont ceux que l’on a chez soi. Ils sont plus importants dans la cuisine et la salle de bain que dans une chambre, par exemple.

Les risques pour les personnes sur un site industriel entrent dans le cadre de la législation du travail.

Il faut les connaître pour les prévenir et agir quand l’accident arrive.

Mieux vaut prévenir que guérir

1. Électrique

danger électrique

Le risque est inhérent à la présence de l’énergie électrique partout dans l’établissement. L’électrisation par contact avec un organe ou un conducteur sous tension peut laisser à l’organisme des séquelles internes et dans les cas les plus graves aboutir à une issue fatale par électrocution.

  • Ne touchez pas, même indirectement, un câble ou un conducteur ni une installation susceptibles d’être sous tension ;
  • N’utilisez pour raccorder vos appareils électriques que les prises qui vous auront été désignées à cet effet ;
  • Vérifier le bon état de vos prolongateurs électriques ;
  • Ne manœuvrez que les interrupteurs prévus pour l’éclairage ;
  • Ne prenez pas l’initiative de débrancher un appareil ;
  • Ne déplacez pas les perches de mise à la terre ;
  • Ne travaillez jamais sans chaussures aux pieds et mettez des chaussures isolantes si vous utilisez un appareil électrique sur sol mouillé ;
  • N’utilisez que des appareils électriques conformes aux normes en vigueur.
2. Chimique

danger chimique
 

  • Ne touchez ni ne bousculez aucun récipient (boîte, bidon, flacon, etc.) quelle que soit sa taille et surtout s’il est fragile ;
  • N’intervenez pas dans les hottes, sur les paillasses et sur les tables de manipulation si elles ne sont pas vides de tout produit ;
  • Ne ramassez pas, même avec une serpillière, les substances (liquides, en pâtes ou en poudres) répandues sur le sol sans l’autorisation du responsable du local ;
  • Ne jetez pas de produits inconnus dans les poubelles ;
  • Respectez partout les interdictions de fumer et n’allumez jamais aucune flamme (sauf pour nécessité de travail et à la condition d’avoir obtenu un permis de feu) ;
  • Il est interdit de manger sur les lieux de travail.
3. Rayonnement Ionisant
danger rayonnement ionisant
L’accès aux sources scellées, telles que « TRITIUM HTO ou 3H2O » est interdit
La zone est signalée par un trèfle noir sur fond jaune.
4. GAZ

danger gaz
 

Certains gaz présents sur le site sont dangereux parce que toxiques et inflammables.

  • Appliquez la législation en tenue d’indications et de repérages conventionnels ;
  • Limitez les stocks et conservez-les dans un parc spécialement aménagé ;
  • Limitez les quantités dispersées sur le site aux besoins des utilisateurs ;
  • Ne fumez pas ;
  • Si travail à proximité : permis de feu obligatoire & consignation du réseau.

Avec ces consignes, vous devriez réduire le taux d’accident du travail, et surtout, améliorer la sécurité des personnes travaillant sur le site.

Chaque nouveau collaborateur et chaque intervenant extérieur soit impérativement respecter les consignes de sécurité dès le début de son intervention.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Poste de travail vacant : Les besoins de transition des causes Imprévisibles
La pénibilité au travail : Mode d’emploi
Décès : Les formalités bancaires

Êtes-vous prêt à quitter votre emploi en 25 questions
Les événements susceptibles de faire augmenter le stress durant une urgence
Extincteurs : Comment les distinguer ?

Autres Management, Organisation et Sécurité :

Récapitulatif 18 Management
Récapitulatif 18 Organisation
Récapitulatif 18 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Cap des 1 500 000 visites de mon blog https://phgarin.wordpress.com


Plus de 1 million et demi de visites

Un grand merci à tous les visiteurs de ce blog

Depuis le 01/01/2013, vous êtes plus de 950 000 visiteurs, soit plus de 165 000 visiteurs les derniers 9 mois !

Ce blog contient 1966 articles, billets, posts, au 24/01/2018, soit 211 nouveaux articles depuis le cap de 1 250 000 visites, dans les catégories suivantes :
Vous pouvez accéder aux pages regroupant tous les articles en cliquant sur ces liens

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Historique de la fréquentation du blog de Philippe Garin

Date Visites Durée Moyenne
(jours) visites / jour
11-juin-10 1 .
16-sept-10 1 000 . 97 10 .
31-oct-10 5 000 . 45 90 .
17-déc-10 10 000 . 47 100 .
18-févr-11 20 000 . 63 160 .
25-mai-11 50 000 . 93 270 .
26-août-11 75 000 . 96 300 .
28-oct-11 100 000 . 63 400 .
29-févr-12 150 000 . 124 400 .
08-juin-12 200 000 . 100 500 .
02-déc-12 300 000 . 177 570 .
22-avril-13 400 000 . 141 700 .
28-octobre-13 500 000 . 189 530 .
24-avril-14 600 000 . 179 560 .
10-décembre-14 700 000 . 231 430 .
13-juillet-15 800 000 . 216 460 .
04-janvier-16 900 000 . 176 510 .
13-mai-16 1 000 000 . 130 770 .
20-octobre-16 1 100 000 . 162 620 .
04-avril-17 1 250 000 . 160 940 .
24-janvier-18 1 500 000 . 300 845 .

Un grand bond du nombre de visites quotidiennes est lié au début de janvier, traditionnellement plus fort que le reste de l’année.

Où mensuellement,nb de visites et de visiteurs par mois

Toutes les périodes de congés, de vacances scolaires et les vendredis et samedis sont des périodes habituelles de baisse. abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La répartition par pays,

L’Iran, Lesotho et les Îles Caïman sont les derniers pays et territoires d’origine des visites. Ce qui amène le nombre total à 189 pays et territoire différents, essentiellement des pays francophones.top 5 des pays d'origine des 1 500 000 visites

Le top 5 des pays reste établi. Seuls les pourcentages varient depuis le dernier cap du million deux cents cinquante milles visites.

Et les pays suivants :

Les pays pays après le top 5 des 1500000 visites

La répartition par catégorie visitée

Hors catégorie, la page Sondages regroupe tous les sondages issus des articles concernés.répartition par catégorie des 1500000 visites du blog de Philippe Garin

Bien que légèrement en baisse de fréquentation, la catégorie Emploi reste la plus importante du blog de Philippe Garin, suivi par le Management.
Les autres catégories sont aussi utiles pour l’Emploi car elles contiennent des articles qui s’y rapportent, notamment Juridique

Contact : phgarin@gmail.com

Pour en (s)avoir plus :


En complément :

Récapitulatif 18 Bien-être
Récapitulatif 18 Communication
Récapitulatif 18 Emploi

Récapitulatif 18 Humour
Récapitulatif 18 Informatique
Récapitulatif 18 Juridique

Récapitulatif 18 Management
Récapitulatif 18 Organisation
Récapitulatif 18 Science-Fiction

Récapitulatif 18 Sécurité
Récapitulatif 18 Voyage
Sans oublier les Sondages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Plan de prévention ; Les 21 travaux dangereux


Prévenir les 21 travaux dangereux

dans coupureArrêté du 19 mars 1993 fixant, en application de l’article R. 237-8 du code du Travail, la liste des travaux dangereux pour lesquels il est établi par un plan de prévention.

Article 1er. -Un plan de prévention est établi par écrit dans les conditions prévues au deuxième alinéa de l’article R. 237-8 du code du Travail pour les travaux dangereux ci-après énumérés :

  1. Travaux exposant à des rayonnements ionisants.
  2. Travaux exposant à des substances et préparations explosives, comburantes, extrêmement inflammables, facilement inflammables, très toxiques, toxiques, nocives, cancérogènes, mutagènes, toxiques vis-à-vis de la reproduction, au sens de l’article R. 231-51 du code du Travail.
  3. Travaux exposant à des agents biologiques pathogènes.
     
  4. Travaux effectués sur une installation classée faisant l’objet d’un plan d’opération interne en application de l’article 17 du décret n° 77-1133 du 21 septembre 1977 modifié.
  5. Travaux de maintenance sur les équipements de travail, autres que les appareils et accessoires de levage, qui doivent faire l’objet des vérifications périodiques prévues à l’article R. 233-11 du code du Travail, ainsi que les équipements suivants :
    • véhicules à benne basculante ou cabine basculante ;
    • machines à cylindre ;
    • machines présentant les risques définis aux deuxième et troisième alinéas de l’article R. 233-29 du code du Travail.
  6. Travaux de transformation au sens de la norme NF P 82-212 sur les ascenseurs, monte-charge, escaliers mécaniques, trottoirs roulants et installations de parcage automatique de voitures.
     
  7. Travaux de maintenance sur installations à très haute ou très basse température.
  8. Travaux comportant le recours à des ponts roulants ou des grues ou transstockeurs.
  9. Travaux comportant le recours aux treuils et appareils assimilés mus à la main, installés temporairement au-dessus d’une zone de travail ou de circulation.
     
  10. Travaux exposant au contact avec des pièces nues sous tension supérieure à la T.B.T.
  11. Travaux nécessitant l’utilisation d’équipements de travail auxquels est applicable l’article R. 233.9 du code du Travail.
  12. Travaux du bâtiment et des travaux publics exposant les travailleurs à des risques de chute de hauteur de plus de 3 mètres, au sens de l’article 5 du décret n° 65-48 du 8 janvier 1965.
     
  13. Travaux exposant à un niveau d’exposition sonore quotidienne supérieure à 90 dB (A) ou à un niveau de pression acoustique de crête supérieure à 140 dB.
  14. Travaux exposant à des risques de noyade.
  15. Travaux exposant à un risque d’ensevelissement.
     
  16. Travaux de montage, démontage d’éléments préfabriqués lourds, visés à l’article 170 du décret n° 65-48 du 8 janvier 1965.
  17. Travaux de démolition.
  18. Travaux dans ou sur des cuves et accumulateurs de matière ou en atmosphère confinée.
     
  19. Travaux en milieu hyperbare.
  20. Travaux nécessitant l’utilisation d’un appareil à laser d’une classe supérieure à la classe 3 A selon la norme NF EN 60825.
  21. Travaux de soudage oxyacéthylénique exigeant le recours à un «permis de feu».

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Activités dangereuses et prévention associée
La pénibilité au travail : Les facteurs de pénibilité
Produits chimiques : Les 9 symboles de danger

TMS : Des chiffres et des accessoires (troubles musculo-squelettiques)
Le Compte Prévention Pénibilité ou CPP sert aussi pour se former
Agir en cas d’intoxication au monoxyde de carbone

Autres Juridique, Management, Organisation et Sécurité :

Récapitulatif 18 Juridique
Récapitulatif 18 Management
Récapitulatif 18 organisation
Récapitulatif 18 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Récapitulatif 18 Organisation


Récapitulatif 18 Organisation

Depuis le dernier récapitulatif, au 1er janvier 2017, j’ai écrit 129 nouveaux articles, toutes catégories confondues.

Si vous souhaitez me faire part de sujets à traiter, que vous désirez voir développer, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Tous les liens sont regroupés dans la page : Organisation

Voir :

Organisation :

Proposition, Mémoire, Solution : Comment les présenter ?
Toutes les idées peuvent être simplifiées dans un schéma
Le matin, dessinez une carte des actions à mener
Simulez l’inaptitude quand vous en avez besoin
 
Écrivez des mails de moins de 5 lignes
Coupez tous vos appareils électroniques
Si vous pouvez le faire en 2 minutes, faites-le maintenant
Aménager son bureau : Pas si simple

Qualité :

Les bases de la productivité 4/4 : Les outils et principes
Productivité : Demandez à votre Némésis : La compétition motive
Productivité : Fixez-vous des objectifs physiques
 
Penser positif génère des résultats positifs
Visualisez votre raisonnement pour être au plus performant
Regardez les informations visuelles plutôt que du texte

Et aussi :

Cap des 1 250 000 visites de mon blog https://phgarin.wordpress.com Blog
Élections : Scrutateur 100 par 100 organisé Juridique
Entreprise : Pourquoi les structures transversales remplacent les structures verticales ? Management

Pour en savoir plus :


Autres Organisation :

Récapitulatifs Organisation :

  1      2      3      4      5      6     7    8      10     11      12      14     15     16      17  

Tous les billets de cette catégorie sont listés dans la page Organisation

Sans oublier les sondages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Aménager son bureau : Pas si simple


L’équipement de base d’un bureau

bureau du maire de Quimper

bureau du maire de Quimper

Nous y vivons souvent, au travail ou/et à la maison. Que ce soit un bureau fermé ou un bureau ouvert, quel est l’équipement de base d’un bureau ?

Un bureau doit être équipé d’une table et d’un fauteuil ou d’une chaise.

La taille et la forme de l’un et de l’autre dépend de la forme de votre activité, sédentaire ou nomade, du temps que vous allez passer assis ou debout, ainsi que du type d’affaires traitées, seul (e) ou avec accueil de visiteurs.

Si vous avez à déplacer votre siège, mieux vaut qu’il possède des roulettes. Pour le confort, un fauteuil avec accoudoir permet de reposer les bras et de s’appuyer dessus pour se lever.

Un repose-pied peut vous permettre de régler l’angle formé entre vos cuisses et vos jambes pour les soulager.

Le dossier du siège doit vous éviter de vous avachir dedans, grâce à un renfort au niveau du bas du dos.

L’épaisseur du coussin dépend de votre poids.

L’éclairage est important, selon qu’il y ait ou non un éclairage naturel avec fenêtre ou sans fenêtre, selon qu’il y a des néons, une lampe sur pied ou sur la table, ainsi que du nombre de prises électriques et de leurs positions dans la pièce.

Les rangements peuvent être sous forme de tiroirs faisant partie du bureau ou séparés donc amovibles.

Si vous travaillez beaucoup par ordinateur ou que vous devez conserver des papiers, vous aurez besoin de plus ou moins de place de rangements et des procédés de classement différents, horizontaux ou verticaux, là encore, selon votre activité.

Ensuite, il y a le petit équipement, les fournitures de bureau, le papier, les cartouches d’encre, etc.
Un récipient pour trouver tout de suite ce dont vous avez besoin doit être à portée de main.

La corbeille à papier sera placées du côté droit si vous êtes droitier et inversement. A proximité de votre siège, sans gêner l’ouverture des tiroirs.

Les moyens de communication sont aussi une nécessité : Téléphone et Internet.

Le premier sera fixe ou mobile selon votre habitude d’usage. Le téléphone sera à porter de main, sur le bureau ou à votre ceinture selon le cas.

Quant à Internet, sur un bureau il est préférable de le placer en face de soi, tout en gardant à l’esprit qu’il doit être à la bonne hauteur des yeux, que vous ne vous prenez pas les pieds dans les câbles.

Les câbles traversent la pièce en longeant les murs et non pas au travers de la salle, à moins d’utiliser le sans-fil, Wifi ou Bluetooth.

Ensuite, chacun aménage son bureau comme il l’entend, selon son travail, ses goûts et ses moyens.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Quels sont les éléments qui composent un bureau bien conçu ?
10 risques quand une baie de serveurs est installée hors d’une salle informatique
Au bureau, vous êtes agacé (e) par …

Psychologie du travail dans l’organisation du bureau
Encombrement de la table de bureau
Analyse de mon poste de travail ou mon bureau est-il bien aménagé

Autres Organisation :

Récapitulatif 17 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Entreprise : Pourquoi les structures transversales remplacent les structures verticales ?


Pourquoi les entreprises substituent-elles des structures transversales aux anciennes structures verticales ?

La structure verticalestructure verticale d'une entreprise classique

Le principe de la structure verticale est que le « sachant » est le supérieur hiérarchique.
D’ailleurs, rien que le terme « supérieur » indique une notion de supériorité intellectuelle en plus de l’autorité qui va avec le poste.

Les subordonnés sont considérés comme des outils.
On parle pour les postes hiérarchiques intermédiaires de « courroie de transmission » car ils sont là pour transmettre les ordres du haut vers le bas.

Inversement, quand un subordonné émet une idée, il l’a transmet à son supérieur direct, qui décide de la faire remonter à son propre supérieur hiérarchique ou de l’abandonner.
Ce phénomène conduit à une étroitesse et à la déperdition d’informations ou/et d’idées, notamment d’amélioration.

Il conduit aussi à l’isolement d’un niveau de la hiérarchie entre son niveau juste au-dessus et son niveau juste en dessous.
Aucune passerelle pour aller au-delà. Chacun a sa place.

L’ambition personnelle est de « grimper » dans la hiérarchie pour avoir « plus de monde » donc « plus de pouvoir » « sous » soi.

Dans une structure verticale, les sentiments sont laissés de côté, chacun les garde pour soi.

Plus on reste dans l’entreprise et plus on a de chance de monter en grade.
On se méfie de ceux « d’en-dessous » qui peuvent/veulent prendre votre place et on cherche à prendre la place de son supérieur.

Les relations humaines sont pleines de sous-entendus, de coups bas à la moindre faute de son supérieur ou de soi-même.

Quant à ceux qui sont bien dans leur poste, la routine s’installe.

Le moteur est une relation de pouvoir. Les rouages sont bien huilés, chacun sait ce qu’il a à faire et généralement il le fait bien.

La structure transversale

Dans une structure transversale, le principe est que chacun collabore avec les autres pour « libérer » le potentiel des collaborateurs.

Le responsable hiérarchique permet à chacun de montrer et de démontrer son savoir et son savoir-faire, pour que l’entreprise profite au maximum des efforts de tous.

La récompense est indépendante de la hiérarchie, elle est différente d’une progression hiérarchique et est plus dans l’accomplissement personnel du collaborateur et la satisfaction de son responsable d’avoir choisi un collaborateur efficace.

Les énergies et les potentiels sont libérés, les gens s’expriment plus librement.
Plus le collaborateur est content dans son travail et plus il travaille.

Dans une structure transversale, les sentiments s’expriment, la créativité se déclenche, le partage d’idées conduit à une collaboration étroite entre des personnes sur des objectifs communs, même s’ils sont dans des hiérarchies ou dans des niveaux de hiérarchie différents.

La méfiance vient plus de la maîtrise du savoir et de la gestion des relations humaines.

Le respect n’est plus en fonction de sa position hiérarchique mais en fonction de ses capacités personnelles et des actions au sein d’un projet ou pour un objectif commun.

La routine s’installe dans le dynamisme de l’équipe. La moindre défaillance ou fatigue se fait immédiatement remarquée.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :
Structure
La structure des potentialités d’une entreprise
La gestion stratégique du management

Les 3 types de management
Les trois temps d’une structuration interne
Déléguer ET contrôler, sinon gare aux conséquences !

Autres Management et Organisation :

Récapitulatif 17 Management
Récapitulatif 17 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les bases de la productivité 4/4 : Les outils et principes


Les bases de la productivité 4/4 : Les outils et principes

principes du wikiAgir avec plus d’efficacité passe par l’application de principes ou règles.

La mise en oeuvre, elle, de ces principes est effectuée grâce à des outils, simples donc efficaces.

D’une manière générale, la simplicité des principes et des outils favorisent le gain de temps et la productivité.

Voici quelques principes et outils pour être plus efficace et productif

Retenez et appliquez ces règles :

  1. Visualisez votre raisonnement ou alors oubliez-le
  2. Regardez les informations visuelles plutôt que du texte
  3. Toutes les idées peuvent être simplifiées dans un schéma
  4. Le matin, dessinez une carte des actions à mener
  5. Simulez l’inaptitude quand vous en avez besoin
  6. Si vous pouvez le faire en 2 minutes, faites-le maintenant
  7. Écrivez des mails de moins de 5 lignes
  8. Coupez tous vos appareils électroniques

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour une meilleure organisation dans votre travail, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

Sommaire :

Les bases de la productivité 1/4 : L’état d’esprit
Les bases de la productivité 2/4 : Les habitudes
Les bases de la productivité 3/4 : L’hygiène de vie
Les bases de la productivité 4/4 : Les outils et principes

En complément :

Amélioration : 10 principes pour être efficace en entreprise et ailleurs
Principe : Définition
Ajouter des ressources en cours de projet ou le Principe chinois

Les 7 catégories d’outils de la résolution de problème
Management de projet : 5 causes de l’échec
Le cercle des règles de la gestion du temps

Autres Organisation :

Récapitulatif 17 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :