Les signes encourageants dans un entretien d’embauche


Les signes qui montrent que l’entretien d’embauche est positif

Ah ! Si vous pouviez lire dans les pensées des recruteurs en entretien d’embauche, que ce serait facile !

Vous pourriez savoir si le recruteur a lu votre CV, votre lettre de candidature.
Vous sauriez quelle première impression vous avez fait.
Vous connaîtriez les questions qu’il se pose à votre sujet, s’il arrive en entretien avec un préjugé favorable ou défavorable.

Vous pourriez savoir ce qu’il ou elle attend de vous, ses questions et les réponses attendues.
Sauf que…

llire les penséesSauf que cela reste du domaine du rêve, malgré toutes les techniques de synergologie, PNL et autres.
Être acteur de l’entrevue et être observateur en même temps est extrêmement difficile.
Chacun des interlocuteurs parle à son tour.

Le recruteur, surtout s’il s’agit d’un professionnel des Ressources Humaines, a un canevas de présentation de l’entretien et du poste

Vous, le (la) candidat (e), avez aussi préparé votre présentation en deux ou trois minutes, ainsi que les réponses aux questions les plus fréquentes.

C’est le recruteur qui mène l’entretien. Un chef d’entreprise ou le futur N+1 auront une attitude et un discours différents de ceux du DRH ou du chargé de recruteur d’un cabinet externe.

Cependant, certains signes laissent à penser que l’entretien s’est bien passé.

La durée de l’entretien

La durée classique d’un entretien est de 30 minutes pour un non cadre et d’une heure à une heure et demi pour un cadre.
Néanmoins, la plupart des décisions d’élimination sont prises dans les 10 premières minutes de l’entrevue.

A priori, plus le poste à pouvoir est élevé dans la hiérarchie et plus la durée augmente ainsi que le nombre d’entretiens.

Si votre entretien est dans cette fourchette, c’est déjà un premier bon signe

Les questions sur le CV et la lettre de motivation

Il est assez facile de se rendre compte si votre interlocuteur a lu votre CV ou/et votre lettre de candidature. Il suffit d’écouter ses questions.

question CVIl peut même commencer par vous demander un exemplaire de votre CV pour le parcourir pendant l’entrevue. C’est un très mauvais signe, car même s’il a lu vos documents, il est trop désordonné pour avoir préparé correctement votre rencontre.

Un « bon » recruteur va chercher à approfondir ce que vous lui avez transmis : compétences, responsabilités, expériences, traits de caractère.

Les réponses à vos questions

Lorsqu’un recruteur est favorablement impressionné par votre communication, il sera plus ouvert et répondra plus facilement à vos questions.

Il donnera des détails qu’il omettrait dans le cas contraire pour éviter de perdre du temps.

La nature des questions du recruteur

Plus le recruteur s’intéresse à vous et plus les signes sont encourageants.

Plus les questions concernent votre prise de poste et plus il se projette avec vous dans le poste.
Plus les questions sont éloignées des savoir-faire et plus c’est un signe favorable.

Un recruteur évite de poser des questions sur les centres d’intérêt s’il vous a mentalement déjà rejeté(e).

De même, les questions sur vos valeurs pour découvrir si elles sont partagées avec celles de l’entreprise, vos prétentions salariales ou sur le délai de votre préavis sont positives.

Si, en plus la question est posée de savoir s’il est possible de raccourcir le départ de votre actuel emploi, c’est quasiment dans la poche. Quasiment seulement.

je vous embauche

Le recruteur vous veut

Un recruteur tient à garder un « bon » profil pour éviter de vous voir aller ailleurs.
C’est pourquoi, il peut vous demander si vous avez d’autres candidatures en cours.

Si vous répondez oui, il aura tendance à raccourcir le délai de réflexion avec les codécideurs du recrutement.
Il y a de fortes chances qu’il vous informe de la suite du processus sans que vous ayez à poser la question.

Après l’entretien

Plus vite vous serez informé (e), c’est-à-dire du lendemain à la semaine qui suit l’entretien, plus vous saurez que l’entretien s’est plutôt bien déroulé.

Cependant, un silence est avoir d’autres motifs que le désintérêt de votre candidature, notamment la consultation des autres décideurs peut prendre du temps, surtout si l’un d’eux est indisponible, ou si vous êtes en ballotage avec un autre candidat.

Un entretien avec un ou d’autres candidats, planifié après le vôtre, peut également retarder la prochaine prise de contact.

excellentIl se peut aussi que l’entreprise attend la signature du contrat de travail de votre concurrent(e) avant de vous en informer, car vous arrivez en second.
Si l’autre ne vient pas, vous êtes le (la) prochain(e) sur la liste.

Vous pouvez donc avec eu un excellent entretien et laissé le poste à un autre.
Au moins, vous vous êtes préparé(e) pour le prochain entretien.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Question piège du recruteur : Pourquoi vous ?
Pourquoi ces 5 qualités incontournables sont à mettre dans vos points forts
Quelles motivations dire en entretien d’embauche

Entretien d’embauche : l’antisèche est recommandée
Salaire : Critères de variation des salaires
Recherche d’emploi : Pourquoi le poste vous a échappé

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.