Reconversion : Les étapes


Quelles sont les étapes d’une reconversion professionnelle ?

Dans une carrière, nous passons tous par différentes phases.
De plus en plus rares sont celles et ceux qui gardent le même emploi jusqu’à la médaille du travail.

Sommaire :

  1. Reconversion : Les étapes
  2. Convaincre après une reconversion
  3. Financer sa reconversion

En dehors de changements d’employeur, environ 60 % des salariés ont déjà connu un changement de métier ou de secteur d’activité, selon un sondage réalisé par Opinion Way en 2014 pour l’Afpa, Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes.

il est temps de se reconvertirPour ceux-là, voici les étapes par lesquelles il faut passer pour une reconversion réussie.

1. Suis prêt (e) pour une reconversion ?

Posez-vous les bonnes questions.

Une reconversion prend entre 6 et 36 mois.
La réussite sera-t-elle au bout du tunnel ?

L’envie d’arrêter son métier et de se lancer dans un autre est-il la conséquence d’un poste ou d’une entreprise qui vous déçoit ?

Dressez une liste des motifs qui vous font envisager une reconversion.

Puis, pour chacun d’eux, imaginez les avantages et les inconvénients de votre situation actuelle et de votre éventuelle situation après reconversion.

Classez vos résultats par importance pour vous et faites votre choix :

2. Je fais le point sur moi

Une reconversion se prépare.
L’envie de faire un autre métier se heurte aux réalités du terrain.
Tout hobby ne peut se transformer en métier.
De plus, il faut pouvoir en vivre.

Il convient donc de commencer par savoir, sur vous d’abord :

  1. quelles sont vos compétences transposables dans le nouveau métier,
  2. quelles sont vos capacités humaines en phase avec le nouveau métier.

Un bilan de compétence vous permet d’avancer sur la connaissance de soi.
En vous rappelant votre passé, ce que vous savez faire, ce que vous avez envie de retrouver et ce que vous avez surtout envie d’éviter de retrouver, vous déterminerez vos compétences actuelles.

compétences multiples

compétences transférables

Un bilan sur sa situation personnel et sur son entourage, notamment familial est indispensable.
Sans l’accord formel de votre conjoint (e), vos enfants, si vous en avez, votre reconversion risque de tourner au fiasco de votre vie privée, indépendamment du succès de votre reconversion.

3. Je trouve et choisi mon nouveau métier

A la différence d’une recherche d’emploi pour choisir un nouvel employeur, choisir un nouveau métier se fait sans recherche d’emploi.
Il est impossible de mener les deux de front.

Les fiches métiers de Pôle emploi, de Cadremploi et de tout autre organisme qui aide les demandeurs d’emploi, vous trouverez les compétences nécessaires à l’exercice du métier que vous envisagez.

Si vous hésitez sur votre orientation professionnelle, vous avez des très nombreux tests qui vous permettent d’envisager un nouveau métier, en tenant compte de vos préférences au travail.

Vous pouvez également vous faire accompagner par :

  • Pôle emploi,
  • Apec, si vous êtes cadre ou jeune diplômé (e),
  • une entreprise : coach individuel, cabinet RH spécialisé,
  • une association d’aide aux demandeurs d’emploi

NB : Les prestations de Pôle emploi et de l’Apec sont gratuites.

4. Je me renseigne sur le marché du travail

Se lancer dans une reconversion pour exercer un métier qui offre trop peu de débouchés, c’est entrer dans un cul-de-sac, perdre son temps, son argent et ses illusions.

A l’inverse, si le métier est porteur et qu’il y a pléthore d’offres d’emploi, alors le succès est plus probable.

Outre Internet, où l’on trouve de tout, y compris de bonnes informations, il est préférable de prendre contact avec des professionnels du métier.
Eux, connaissent les difficultés et peuvent vous conseiller.

Certains vont spontanément vous aider, d’autres vont chercher à vous dégoûter pour éviter d’avoir un (e) futur (e) concurrent (e).
Multipliez donc les contacts.

Autre piste, des stages d’immersion dans les entreprises, à organiser avec Pôle emploi vous donneront une idée très précise du contenu du travail.

5. Je me forme

Pour exercer nombre de métiers, la formation est indispensable.
Ceci est particulièrement vrai pour les métiers qui imposent un diplôme préalable

apprendre la géométrieLa formation est à suivre dans un établissement et avec des enseignants professionnels.
Le diplôme ou la certification professionnelle doit être reconnu par le marché du travail.

Si vous avez déjà acquis certaines compétences, vous pouvez demander une validation des acquis de l’expérience ou VAE.
Tout ou partie de votre certification sera accordé sur dossier.
A compléter éventuellement par une formation sur les manques de connaissances.

Les étapes suivantes sont dans cet autre article du sommaire

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Envie de changer de boîte : 20 critères pour décider
Définir son projet : Un plan d’actions
Emploi : Quels sont les différents types de mobilité ?

Orientation professionnelle : Les classements de métiers
Le MBTI pour mieux se décrire en quelques mots
Choisir son métier en fonction de ses valeurs

LES ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.