Relancer un recruteur qui a dit non


Pourquoi relancer un recruteur malgré une réponse négative ?

relancer le recruteur suite à une formationDurant une entrevue d’embauche, ou après celle-ci, vous obtenez une réponse négative.

Il est rare de réussir du premier coup. Cependant, loin de vous contenter d’une telle réponse, vous décidez de relancer le recruteur. Pourquoi ?

Dans quelles circonstances, il est intéressant de le relancer, malgré cet échec ?
Voici 3 bonnes raisons.

1. Pour comprendre

Vous avez l’impression d’avoir bien présenté votre candidature, répondu à toutes les questions avec brio, eu un bon contact et un feeling positif.
Pourtant le ou la chargé (e) de recrutement vous a refusé le poste.

Relancer le recruteur permet de savoir pourquoi, dans la mesure où il ou elle prend la peine de vous indiquer ce qui manque dans votre profil, vos compétences, vos traits de caractères ou vos savoirs, ou encore, votre comportement.

L’échange doit être cordial, sans amertume, et la raison de votre prise de contact claire et bien comprise.

C’est de ses erreurs que l’on apprend.

2. Pour faire changer d’avis

L’enjeu de l’entretien vous a rendu nerveux (se) au point que vous avez répondu à côté des questions, que vous vous êtes mélangé dans les dates, les expériences ou les compétences.

Autrement dit, vous souhaitez une seconde chance de mieux présenter votre profil.
Celui ou celle qui s’était présenté au rendez-vous était un autre « vous », différent (e) de ce que vous êtes vraiment.

Recherchez dans vos expériences, les contextes, les actions, les résultats, qui étaient absents de votre discours durant l’entretien d’embauche.
Vous prouverez ainsi que vous avez les compétences, qui ont semblé manquées pour convaincre.

Par ailleurs, si vous avez acquis les compétences, ou suivi une formation depuis l’entretien, faites-en part au recruteur.
Ce peut être sous la forme d’un nouveau CV, d’une attestation de formation ou de la recommandation d’une personne impliquée.

3. Pour un autre poste

Il est toujours bon de garder le contact avec la personne qui vous a reçu.

Que ce soit pour un autre poste dans la même entreprise ou dans une autre structure, en vous rappelant au bon souvenir de votre recruteur, vous vous placez parmi les candidats qu’il ou elle contactera en cas d’une nouvelle opportunité de travail.

C’est transformer une entrevue de recrutement en entretien de réseautage.

« Si ce n’est pas toi, c’est donc ton frère ». Fort de ce principe, et comme vous savez que les employeurs en recherche d’un (e) nouveau (elle) salarié (e) d’une autre structure peut contacter ce recruteur, vous aurez des chances d’être averti (e) de cet autre recrutement.

Là encore, c’est du réseautage. D’autant plus intéressant que le recruteur est un professionnel du recrutement, en cabinet par exemple.

Philippe Garin

Pour réussir votre relance, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Chômage : Relancez votre recherche d’emploi
30 minutes en entretien d’embauche : Suffisant ?
Le bronzage du candidat en entretien d’embauche

Candidature : Réponse automatique du recruteur
Communiquer correctement pendant un entretien d’embauche
CV au Canada : Quelques particularités

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :