Carrière : Plus on vieilli et moins on fait de concession


Y a-t-il une courbe de concessions avec le temps, lorsqu’on cherche un nouvel emploi ?

courbe des concessionsEn début de carrière

Lorsque vous êtes jeune, débutant et inexpérimenté, la principale difficulté, avec ou sans diplôme, est de trouver le premier emploi.
Alors, quand une véritable opportunité se présente, vous la saisissez car la seule chose importante est de gagner enfin sa vie et ainsi devenir autonome financièrement.

Que ce soit un travail d’été ou avec un CDI, les conditions de travail viennent au deuxième plan.

Vous faites des concessions dans la mesure où vous acceptez plus facilement de supporter certaines contraintes.

Au cours de sa carrière

Puis, fort de cette première expérience, vous vous rendez compte que vous avez un malaise dans votre travail et envisagez de le quitter pour en trouver un autre, dont les conditions de travail, la rémunération, le contenu, vous donneront plus de satisfaction.

Vous êtes déjà moins enclin(e) et réduisez le nombre de concessions que vous êtes prêt(e) à faire pour obtenir le poste.

Ce phénomène peut se répéter plusieurs fois jusqu’à ce que vous trouviez un emploi qui vous convienne avec des conditions les plus optimales possibles.
Vous avez alors atteint une maturité certaine.

Plus vous accumulez de succès dans votre travail, plus vous vous affirmez.
Vous êtes conforté par vos réussites et votre parcours.

Vers la fin de carrière

Puis, vient le temps où le regard de votre hiérarchie se porte sur des personnes plus jeunes que vous, plus formées, plus enthousiaste, en meilleure santé.
C’est alors le début de la fin de votre carrière.

L’angoisse de perdre son emploi au profit de plus jeunes collègues est là, dès les premiers échecs professionnels ou les premiers ennuis de santé.

Là, vous faites à nouveau des concessions. Elles deviennent de plus en plus importantes pour conserver le niveau de vie que vous avez atteint.
Surtout si vous perdez votre emploi, passée la cinquantaine, voire plus tôt selon les métiers.

Vous êtes alors prêt à baisser votre salaire, de 15% à 25%, à accepter des contraintes sur les horaires, puisque les enfants, si vous en avez, ont quitté le foyer, à travailler en horaires décalés et à partager votre savoir avec les plus jeunes, en espérant qu’ils ne vont pas prendre votre place avant votre départ à la retraite.

Quelle aubaine pour les recruteurs !

Débutants ou seniors, ce sont vos meilleurs candidats.

Choisissez-les au début et à la fin de cette courbe de concessions : Les uns pour leur enthousiasme et les autres pour leur expérience.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Poste de travail vacant : Les causes
Partir pour travailler chez le concurrent
Recherche d’emploi : Les 5 premiers pas

Entretien de départ : Vous quittez votre poste ?
Motifs de départ : papillon ou pas de bol
Recrutement : Refuser un poste

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :