Le Code Morse international (Alphabet Morse) a trois composantes


Trois composantes pour le code Morse !

Contrairement à l’idée que s’en fait la très grande majorité des gens, le code morse a trois composantes :

  • Le point ou ti,
  • Le tiret ou taah, équivalent en durée à 3 points
  • L’espace

Une invention du 19ème siècle

En 1837, Samuel Morse invente avec Alfred Lewis Vail, le code qui sera remplacé en 1999 par les communications satellitaires.

L’invention du code va de pair avec l’invention par Morse du télégraphe électrique, basé sur l’utilisation d’un électro-aimant.

L’idée est de pouvoir transmettre un message en représentant lettres et signes, autres caractères et symboles par des impulsions électriques possibles grâce à un électro-aimant.

Le code Morse international

Après différentes variantes issues du code original, l’ITU instaure le code Morse international, appelé souvent Alphabet Morse par erreur puisque l’alphabet n’a que 26 lettres.
Code Morse international

Des durées différentes

Pour cela, les impulsions ont des durées différentes. La combinaison des impulsions courtes, longues et l’absence d’impulsion détermine le signe représenté.

  • Le point est une impulsion courte
  • Le tiret est une impulsion longue, dont la durée est trois fois celle du point
  • L’espace est l’absence d’impulsion dont la durée est variable :
    • Séparation entre deux signes d’un même caractère : la durée est identique à celle d’un point,
    • Séparation entre deux caractères, lettres ou chiffres : la durée est identique à celle de 3 points ou d’1 tiret,
    • Séparation entre deux mots : la durée est généralement identique à 7 points, parfois 5.

Exemple :

La lettre S est représentée par trois points avec un espace d’une durée d’un point entre chacun des trois points, la durée du message représentant la lettre S est donc de 5 :
1 impulsion courte pour chacun des trois points + 2 absences d’impulsion pour les espaces entre les points

La lettre O est représentée par trois tirets avec un espace d’une durée d’un point entre chacun des trois tirets, la durée du message représentant la lettre O est donc de 11 :
1 impulsion longue d’une durée de 3 points pour chacun des 3 tirets + 2 absences d’impulsion pour les espaces entre les tirets.

Le fameux SOS (Save Our Saouls, Sauvez nos âmes)    (ti ti ti taah taah taah ti ti ti) a donc une durée équivalente à 27 points :

  • 5 pour le premier S +
  • 3 pour séparer le S du O +
  • 11 pour le O +
  • 3 à nouveau, pour séparer le O du second S +
  • 5 pour le second S

La durée d’une impulsion d’un point diffère selon l’opérateur, c’est-à-dire de la personne qui utilise le code Morse. La vitesse commune est de 20 mots à la minute. A vous de faire le calcul !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Alphabet Braille français ; tout sur les lettres et les chiffres
Déperdition de l’information : Pourquoi
L’origine du français et de son orthographe
Leçon de français aux francophiles

PNL Code de représentation VAKO
Norme ISO 3166 Codes YATA des Pays – 1 –
Codes ISO 4217 des monnaies de AED à ETB

Autres Communication

Récapitulatif 10 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :