Différences entre PRA et PCA, Plan de Reprise d’Activités et Plan de Continuité d’Activités


Différences entre PRA et PCA

PCA + PRA + Sécurité

Le PCA, Plan de Continuité d’Activités

Mes mesures présentes dans un PCA font état d’une escalade. Par exemple, en fonction du nombre de personnes touchées par la grippe. Plus le motif de l’interruption de l’activité est important et plus les mesures à prendre par le responsable deviennent importantes et coûteuses. Voici quelques exemples.

La première étape

consiste à faire faire le travail d’un absent par ses collègues.

La seconde étape

consiste à faire faire le travail par les absents non malades mais coincés chez eux pour garder leurs enfants ou parce qu’ils n’ont plus de moyens de transport. Dans ce cas, le télétravail semble une option intéressante. L’absence du personnel indisponible peut aussi être compensé par du personnel extérieur dans la mesure où il est qualifié et où lui-même est disponible.

La troisième étape

est la réduction du travail, c’est-à-dire de la production ou des services, qui ne peuvent plus être assurés par le personnel disponible, même issu d’autres services.

La quatrième et dernière étape

consiste à cesser temporairement l’activité, en prévenant ses partenaires, clients et fournisseurs. Dans tous les cas, une cellule de crise gère ces indicateurs et prend les décisions qui conviennent, tant pour l’escalade des étapes que pour la désescalade et le retour à la normale.

Le PRA, Plan de Reprise d’Activités

Pour un PRA, il s’agit d’une cessation immédiate et brutale de l’activité de l’entreprise suite à un sinistre. Un conflit social qui empêche d’accéder au lieu de travail est aussi assimilé à un sinistre.Une évaluation préalable doit permettre de connaître la durée maximale supportable par l’entreprise de l’arrêt de son système d’informations. Pas plus de quelques poignées de seconde dans le cas d’un magasin avec des caisses enregistreuses.

Un PRA est coûteux en fonction des mesures à prendre.

Le téléphone portableprésente l’avantage d’être indépendant des moyens présents en entreprise. Si le standard téléphonique tombe en panne, le téléphone portable prend le relais.

La redondance de matérielsinformatiques est une bonne mesure, quand l’entreprise a les moyens de mettre en place le doublement des dispositifs physiques : serveurs, switchs.

Les protections contre les coupures électriques, la foudre sont aussi au catalogue des mesures.

Cependant, il reste des domaines difficiles à mettre en œuvre : deuxième salle informatique dans un lieu suffisamment éloigné du premier en cas de gros sinistre (incendie, conflit social, etc.), accès aux réseaux publics de téléphonie et d’Internet, câblage dans les locaux, groupe électrogène.

Pour ces gros investissements en infrastructure, il est possible de faire appel à des sociétés spécialisées, qui mutualisent leurs moyens entre plusieurs clients. Elles proposent aussi, parfois, des locaux pour héberger le personnel dont les activités sont indispensables à la survie de l’entreprise. L’hébergement du personnel et des systèmes d’informations dure ce que dure la résolution du conflit, la réparation ou la reconstruction de l’infrastructure de l’entreprise.

Plus cette durée est longue, plus le risque de disparition de l’entreprise est important.
Attention, cela suppose que le temps entre la dernière sauvegarde des données et des programmes de l’entreprise et le moment du sinistre soit le plus court possible.

La première tâche du personnel sera de reconstituer les données perdues, à condition que les supports qui permettent de les créer existent encore, c’est-à-dire que le papier, chèque, courrier, etc. ne soient pas détruits ou inaccessibles dans le sinistre.

Le PCA, comme le PRA, doivent impérativement être testés, testés et re-testés, à froid avant la crise. Des adaptations sont indispensables au cours du temps car les systèmes d’information et le personnel au sein d’une entreprise évoluent en permanence.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

H1N1 Définitions de PRA et de PCA, Plan de Reprise d’Activités et Plan de Continuité d’Activités
Moyens de protection d’accès à mon PC
Les règles d’or de la sauvegarde

Schéma général d’un Plan de Reprise d’Activité
PCA et PRA : L’analyse des enjeux et des besoins
PCA ou Plan de Continuité d’Activité : Par quoi commencer pour en établir un ?

Autres Sécurité :

Récapitulatif 5 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :