Les rubriques du bas de page du CV pour ne pas se louper


Les rubriques du bas de page du CV pour ne pas se louper

Lors de la rédaction de son CV, on est parfois embêté de savoir quoi mettre dans les rubriques du bas de page du CV pour ne pas se louper. Voici quelques conseils ;

Formations

  • Aligner les dates des formations sur les dates du parcours professionnel et le texte sur celui des réalisations des emplois
  • Ne remontez pas à votre BEPC ou brevet des collèges quand vous avez le bac, un BTS ou un doctorat. Commencez par le bac, en précisant sa spécialité. Tous les recruteurs ne savent pas que les baccalauréats ont changés de dénomination au cours du temps.
  • Indiquer seulement l’année d’obtention de vos diplômes, ainsi que l’intitulé de ceux-ci.
  • Pas de diplôme obtenu alors indiquer seulement le nom de la formation sans préciser. Le recruteur vous posera la question. Répondez la vérité, car les vérifications sont de plus en plus nombreuses, faciles pour le recruteur et vous seriez taxé de « menteur »  et vous serez éliminé de TOUS les emplois qu’il proposera dans le futur.
  • Pas d’acronyme sans le texte complet en clair, sauf pour les écoles prestigieuses.
  • Les liens sont forts entre anciens élèves, donc indiquez le nom de l’établissement et la ville où vous avez suivi vos études

Connaissances

Une connaissance est le résultat d’un apprentissage pendant une formation. Elle est théorique, même si elle a été acquise pendant un stage.

Une expérience est une connaissance appliquée en entreprise. Un stage est aussi une expérience, sauf si vous avez balayé la cours, tiré des photocopies et apporter le café.

Vous pouvez regrouper vos connaissances (et donc vos expériences) pour les faire valoir.

Commencez alors par celles que vous maîtrisez le mieux.

Si vous connaissez plusieurs logiciels métiers, indiquez-les, sinon contentez-vous de mettre par exemple « maîtrise de l’outil bureautique et d’Internet »

D’une manière plus générale, il ne faut jamais mettre une connaissance ou une réalisation que l’on a pas, que l’on ne maîtrise pas, ou que l’on n’a pas fait soi-même.

Les langues

Ce sont aussi des connaissances. Vous pouvez donc les regrouper avec les autres connaissances en prenant soin de les mettre tout au début ou tout à la fin, si vous n’en maîtrisez aucun ou mal.

Sinon, séparez-les des autres connaissances au minimum par un interligne supplémentaire.

Le niveau de maîtrise d’une langue est un piège.

Voir mon billet sur le sujet : Comment évaluer votre niveau de connaissance d’une langue étrangère

Il peut y avoir quelques minutes dans un entretien d’embauche où les connaissances des langues sont mises à l’épreuve, dans la mesure où le recruteur en est capable.

L’entretien peut aussi être entièrement dans une langue étrangère lorsqu’elle est exigée en tant que langue de travail.

Une langue peut être indiquée et exigée, sans pour autant que ce soit la langue de travail, donc n’éliminez pas systématiquement les offres d’emploi qui l’indique.

Par contre, si une offre demande le permis de conduire et que vous ne l’avez pas, oubliez-la immédiatement.

Les loisirs

Quand un recruteur, dans un entretien d’embauche, ne parle pas des loisirs, alors c’est fichu. Par contre, quand il en parle, alors un premier cap a été franchi et il ne faut pas se louper sur les réponses à fournir sur ses loisirs.

Sports dangereux à bannir ! Même si le pratiquant ne risque pas grand chose, le but du CV est d’attirer et d’obtenir un rendez-vous, pas de faire craindre des écorchures ou pire ! Il est rare de tomber sur un recruteur qui partage la passion de son sport.

La rubrique des loisirs est la seule qui doit permettre au recruteur de se faire une idée de votre personnalité. Mieux vaut en mettre peu mais bien choisis.

Soyez cohérent dans vos loisirs. Choisissez ceux qui se complètent et qui ne sont pas en contradiction les uns avec les autres.

Pour pouvez mettre « cuisine » et « voyages » plus facilement que « mots-croisés » et « resto du cœur ». Pour les premiers, vous combinez les deux passions, pour les seconds, vous ne pouvez, en théorie, pas faire l’un et l’autre.

Si vous êtes ou avez été membre ou animateur dans une ou plusieurs associations, vous devriez l’écrire pour montrer votre sociabilité et l’intérêt que vous portez aux autres.

Dernier conseil : Soyez vous-même !

Philippe Garin

Il est humain lors de périodes de changement majeur d’avoir besoin d’aide pour garder votre sérénité et efficacité.
Faites-vous épauler, que ce soit par un professionnel, des amis, de la famille et voyez comment bénéficier de leur soutien

Pour améliorer vos outils de recherche d’emploi, contactez-nous : boosteremploi@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

 
 

Voir aussi :

A savoir sur le recruteur et le CV
L’entête du CV, que faut-il y mettre ?
Le parcours professionnel dans un CV est plein d’embûches

CV astuces 1/2 pour Internet
CV astuces 2/2 pour Internet
Comment décrypter une petite annonce 1

Autres Emploi :

Récapitulatif 5 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :