Quelles sont les pauses raisonnables qui m’aident dans mon travail


Quelles sont les pauses raisonnables qui m’aident dans mon travail

café gâteauFaire une pause dans son travail permet de reconstituer son capital efficacité, concentration, écoute, énergie.

Lesquelles sont les plus adaptées à votre situation.

Tout d’abord, les pauses se font au moment bas de votre courbe d’efficacité.

Si vous êtes du matin, les pauses sont à faire dans l’après-midi, de préférence en début d’après-midi, puis vers seize ou dix-sept heures avant de reprendre en soirée.

Si vous êtes du soir, elles doivent avoir lieu plutôt le matin, plus précisément en fin de matinée, vers dix ou onze heures.

Une pause peut durer de quelques secondes, de l’ordre d’une à deux minutes, ou dix minutes ou vingt minutes, selon votre capacité à vous isoler et à reconstituer vos forces.

Lorsque vous êtes concentré sur votre travail, l’idée de faire une pause ne vient pas du tout à l’esprit.

Si par contre, vous y pensez, c’est que votre subconscient vous alerte d’une baisse de rythme, de concentration, d’énergie.

Quand vous vous posez la question de savoir quelle est la prochaine étape de votre travail ou la prochaine tâche, posez-vous aussi la question de savoir si ce n’est pas le bon moment pour faire une pause.

Voici quelques exemples à suivre :

  • Faire des exercices physiques : gymnastique, taï-chi, étirements
  • Prendre de l’air frais : ouvrir la fenêtre ou sortir sur le pas de la porte de votre bâtiment
  • Boire de l’eau, fraîche ou à température ambiante (selon la saison)
  • Aller aux toilettes
  • S’adosser à son siège et fermer les yeux
  • Regarder par la fenêtre et se laisser aller à penser à autre chose qu’au travail : les gens dans la rue, la météo, les prochaines vacances, la famille, les bons amis, le prochain repas, etc. Tout ce qui est beau et bon dans la vie.
  • Respirer, inspirer profondément et expirer lentement par le nez
  • Fermer votre porte et décrocher le téléphone, vous isoler
  • Compter vos pulsations cardiaques ou vos cycles de respiration
  • Jouer, peu importe le type de jeu, du moment qu’il vous permet de ne pas penser au travail. Evitez les jeux d’argent. Privilégiez les petits jeux rapides et très simples : compter les voitures rouges qui passent dans la rue pendant cinq minutes, etc.

Et des exemples à éviter :

  • Fumer,
  • Boire de l’alcool, du café, du thé
  • Se rappeler de mauvais souvenirs
  • Penser aux problèmes qui sont ou qui vont arriver, au travail, dans la vie privée, chez les autres

La pause déjeuner ou dîner, le petit en-cas de neuf heure, ou de quinze heures, horaires variables selon votre rythme, permet de vous recharger en énergie. A boucler en une demi-heure, trois quart d’heure maximum pour ne pas prendre le sens et l’efficacité au travail et pas moins sinon vous ne profitez pas de la pause. Le déjeuner doit rester simple. L’en-cas léger : préférez un fruit à une barre chocolatée…

… Et il vous reste la lecture de mon blog

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Définition de l’effectivité et définition de l’efficience
L’inefficacité de Franz Schubert
Indicateurs d’efficacité

L’impact des couleurs sur le subconscient
Comment je me facilite le travail de routine au moyen de listes de contrôle ou check-lists
Comment reconnaître mon propre comportement de fuite au travail

Autres Organisation :

Récapitulatif 2 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :